Chaire Partenariale d’enseignement et recherche en architecture “Architecture et Innovation”

Nouvelles urbanités face aux risques naturels : des abris ouverts



C'est désormais un fait reconnu, années après années, l'ampleur des bouleversements climatiques ne cesse de s'accroître avec des menaces et des catastrophes plus fréquentes et plus intenses. Le nombre de territoires sinistrés, de communes classées en vulnérabilité risques naturels ne cesse de s'accroitre, témoignant de la grande fragilité des actuels établissements humains. Les données qui émergent de l’Anthropocène présentent un système Terre façonné par les activités humaines mais fragilisé. Les scientifiques nous poussent à le reconnaitre : ce sont les données de base de la planète Terre qui deviennent de moins en moins habitables pour les humains et le vivant.

Alors que l’incertitude environnementale s’installe durablement, que les catastrophes liées aux "risques naturels” se multiplient et s'intensifient, cette chaire s'attache à mettre en évidence les nouvelles compétences d’installation du vivant (humains et non-humains) que l'architecture peut déployer dans un tel contexte.

Cette chaire est au carrefour de plusieurs enjeux, sociétaux mais aussi disciplinaire, pour l'architecture elle-même. Elle permettra de faire évoluer la représentation de l'architecture vis-à-vis du public, de réengager un besoin, voire un désir d'architecture, qui au-delà d'une obligation réglementaire, se construira sur la reconnaissance de ses compétences d'installation et de transformation, mises aux services de tous.

Grace à la chaire nous allons élargir le cercle des acteurs traditionnels avec lesquels l’architecte collabore habituellement, car la conduite de projets d’architecture dans des environnements soumis à des risques naturels oblige à négocier durant la conception du projet, et surtout à envisager le futur mode de vie des habitants au cours d’une catastrophe naturelle ainsi qu’en son absence. Ainsi seront impliqués des acteurs du niveau national comme du niveau local et la chaire formera pour eux le lieu d’une évaluation inventive basée sur des enseignements cliniques à partir desquels chacun des acteurs pourra faire évoluer ses arbitrages d’ici 2050, 2100. Il est donc important de bien leur faire comprendre qu’une participation financière en amont (avant catastrophe) évite une compensation de réparation (pour l’instant assuré par les assureurs) après catastrophe, sachant déjà qu’au vue des montants des réparations annoncés personne, ni l’état ni les élus ne sauront y faire face. Voilà pourquoi notre stratégie de financement repose sur des acteurs en responsabilité de ces rencontres actuelles et futures entre urbanités et risques naturels.


Personnes responsables

Responsable : Eric Daniel-Lacombe, architecte, directeur de la chaire, Professeur à L'ENSA Paris la Villette, Chercheur au laboratoire GERPHAU
Co-responsable : Xavier Bonnaud, architecte, Professeur Hdr à l’ENSA Paris la Villette, directeur du laboratoire Gerphau.

Avec l’architecture, la philosophie et le paysage :

- L'ENSA de Lyon
- L'ENSA de Montpellier, Métropoles du Sud - HITLab

Avec la géographie :

- L’ENS Lyon avec Michel Lussault, et principalement l’Ecole Urbaine de Lyon, mais aussi l’ENS de Paris avec Magali Reghezza.

Avec l'ingénierie

- L’École polytechnique (où Xavier Bonnaud y enseigne comme professeur invité en urbanisme et développement durable, programme d'approfondissement, sciences pour les défis de l'environnement)

Avec la santé du vivant

- Le Museum D'histoire Naturelle, et nos relations avec Philippe Clergeau,

Avec la philosophie :

- L'université de Strasbourg, Département de philosophie, avec le philosophe Mickaël Labbé.

A l'échelle internationale

- Avec Jeffrey Raven, responsable des architectes de New-York sur l’expérience d’un quartier sans carbone (net zero district), mais aussi isabelle Thomas Professeure à l’Université de Montréal sur une expérience de ville inondable située à l’ouest de Montréal, et avec Stig L. Andersson le paysagiste Danois sur ses jardins sensibles qui transforment nos imaginaires face aux risques naturels.
GRF HITLab - ENSAM
176 rue de l’Espérou - 34093 Montpellier cedex 5
Nous contacter :  hitlab[@]montpellier.archi.fr
︎  ︎