Conseil de l’unité de recherche

Directrice : Élodie Nourrigat, architecte, docteur en architecture, professeur TPCAU ENSAM
Membres du conseil : Florence Sarano, architecte, maître de conférences TPCAU ENSA Marseille, Laurent Duport, architecte, maître de conférences TPCAU ENSAM, Jacques Brion, architecte, professeur TPCAU ENSAM.

HITLab regroupe 26 membres, dont 15 enseignants chercheurs titulaires, 5 associés et 6 contractuels et 3 membres associés.
NOURRIGAT Élodie

Architecte DPLG, Professeur TPCAU à l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Montpellier et titulaire depuis 2004. Elle préside la commission des Relations Internationales de l’ENSAM. En 2000 elle fonde son agence d’architecture à Montpellier avec Jacques Brion. En 2011 elle obtient un Doctorat en Architecture et prépare actuellement une HDR.
Ses recherches interrogent l’impact du numérique sur la conception, production et aujourd’hui gestion des projets. Car l’avènement des nouvelles technologies et plus spécifiquement du numérique opère une accélération de l’évolution des conditions de production de la ville et de l’architecture. Des dispositifs disruptifs, acteurs inattendus apparaissent et interrogent les processus de conception et de gouvernance de la ville d’aujourd’hui mais aussi de demain.
︎En savoir plus
SARANO Florence

Architecte DPLG, maître de conférences titulaire TPCAU à l’ENSA-Marseille. (Co -Directrice du Domaine d’études «soutenabilité et hospitalité», et depuis 2018, élue Présidente du CFVE et CPS). Titulaire d’un DEA en histoire de l’art (Paris X – La Sorbonne) et d’un DESS d’urbanisme et d’aménagement du territoire (l’IUAR d’Aix-en-Provence).

Elle est également chercheure-correspondante Centre Norbert Elias de EHESS (UMR 8562).
Ses recherches interrogent les pédagogies des écoles d’architecture reliant productions de connaissances et processus de projets avec notamment les ateliers hors les murs et leurs relations singulières au territoire dans le sens de la bio-région urbaine de A. Magnaghi. La comparaison des modalités pédagogiques examine ainsi les évolutions des rôles des architectes, et de leurs démarches, leurs outils, leurs modalités d’évaluation et finalement leur place dans la transition sociétale. Pour cela les territoires choisis sont des Parcs nationaux et des Parcs naturels régionaux souvent proches de métropoles qui sont abordés notamment par un travail sur la notion d’hospitalité. Les travaux de l’atelier de master ont été exposés au pavillon français à la biennale d’architecture de Venise 2016, et un partenariat a été mis en place avec les territorialistes de l’école d’architecture de Florence en Italie.
︎En savoir plus

DUPORT Laurent

Architecte diplômé de l’ENSA de Paris-Belleville, lauréat de la bourse Electra et du Richard Morris Hunt Prize. Il est Maître de conférences TPCAU à l’ENSA de Montpellier, responsable du studio expérimental « Greffes Urbaines », du « Workshop Patrimoine Contemporain » et du « Mastère Spécialisé © Architecture et Patrimoine Contemporain ». Avec son agence, C+D architecture, il a réalisé le Lycée Pierre Mendès France à Montpellier, le Musée Médard à Lunel, le Musée de la Mer à Sète et actuellement, en association avec Annabelle Selldorf, la réhabilitation des bâtiments existants du Campus de la Fondation LUMA au Parc des Ateliers d’Arles.

De 1996 à 2001, Laurent Duport est architecte responsable des Maisons Jaoul de Le Corbusier. Depuis 2003 il participe régulièrement à des congrès et séminaires avec des articles et conférences sur Georges Candilis. En 2017, il est le commissaire et le scénographe de l’exposition « 4 Grands Ensembles en Occitanie ». Ses recherches actuelles portent sur le patrimoine contemporain au prisme de la pratique, de l’enseignement et de la recherche.
︎En savoir plus
BRION Jacques

Architecte DPLG, Professeur TPCAU à l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Montpellier. Diplômé d’un Mastère en philosophie en 2002. Depuis novembre 2018, il est élu Président du CFVE et CPS de l’ENSAM. En 2000 il fonde son agence d’architecture à Montpellier avec Élodie Nourrigat. Depuis 2006, il crée et organise annuellement le Festival des Architectures Vives à Montpellier

Ses recherches interrogent les modes de production du projet. Il y est posé comme hypothèse que l’hybridation est un outil qui pourrait être plus opérant afin d’affronter la complexité des projets contemporains. Le monde qui nous entoure évolue vite, il s’intensifie, se complexifie, l’accès à l’information devient de plus en plus massif, l’urgence environnementale change profondément les rapports que nous entretenons avec notre propre environnement. Ainsi, les modes de production des projets doivent-être en mesure d’évoluer.
︎En savoir plus
BERROU Clotilde

Architecte DENSAIS, Maître de Conférence au sein de l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Montpellier. Elle y enseigne depuis 2013. Elle est cofondatrice de l’agence BKCLUB Architectes. Elle a suivi une formation «Cinéma, et prises de vues», par le Festival urbain Images de Villes et obtenu un Master 2 Recherche en Urbanisme, (Institut d’Aménagement Régional d’Aix-en-Provence) avec pour terme de recherche l’utilisation de la vidéo dans la représentation du projet architectural et urbain.

Ses recherches actuelles, s’inscrivent dans la continuité par rapport à l’utilisation de nouveaux médias en architecture et font références au concept de « transmédia » initié par Henry Jenkins dans son ouvrage « Convergence Culture », en 2006, à la discipline architecturale. Une histoire transmédia se développe sur plusieurs supports média, chaque scénario apportant une contribution à l’ensemble du récit. Il y a basculement entre une narration passive et individuelle et la construction d’un récit collectif et actif.
︎En savoir plus
BOSC Stéphane

Architecte DPLG (Montpellier, 1997), Maître de conférence à l’ENSAM, il a enseigné dans les écoles d’architecture de Paris-Malaquais (vacataire durant 3 ans) et Marseille-Luminy. Stéphane Bosc a également participé à différents ateliers et séminaires dans des universités en Espagne, Italie et Amérique du Sud (Mexique et Colombie).
Actuellement enseignant contractuel à l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Montpellier.
Il a une activité libérale depuis 2000, il a créé avec Maxime ROUAUD, l’agence d’architecture et d’urbanisme BOSC & ROUAUD (2002/2010), puis depuis 2010, l’agence Stéphane BOSC Architecte à Montpellier, qui réalise des études et missions de maîtrise d’œuvre architecturale et urbaine.
Stéphane Bosc a obtenu en 2005, le Doctorat Européen d’Urbanisme et Aménagement du territoire de l’Université Polytechnique de Catalogne à Barcelone.


Dans le prolongement de sa thèse doctorale, les recherches qu’il a menées et auxquelles il a pu participer ont porté sur les processus contemporains de dispersion et d’étalement urbain. Elles analysent les modalités de production de ces formes urbaines et développent une réflexion prospective sur les outils, politiques et projets alternatifs à ces processus. Ces recherches ont fait l’objet de publications, notamment « The Explosion of the City » (Barcelone, 2004) et « Working with the Territory. Strategies for the new territorialities » (CREPUD-ACTAR Birkhaüser, 2012).
︎En savoir plus
BOURDEAU Axelle

Architecte DPLG, elle exerce en libéral à Montpellier depuis 2004 puis s’associe avec Pierre Soto architecte en 2011 et créent ensemble l’Atelier d’Architecture Axelle Bourdeau & Pierre Soto (sarl). En 2008, elle est lauréate avec Pierre Soto, au Concours d’Architecture Pierre Naturelle avec la Maison Communale des Associations de Cabrières (34), construite en pierre massive du Pont du Gard. Parallèlement, elle est enseignante contractuelle depuis 2004 : elle intervient dans le champs TPCAU à l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Montpellier, en studio de projets aussi bien en Licence qu’en Master, et collabore au Workshop Design de l’ENSAM et notamment au Design Tour 2012 ou à la ZAT 2018 à Montpellier.

Sensibilisée à la question du handicap par Pierre Soto, associé, paraplégique à la suite d’un accident de la circulation, elle s’est naturellement spécialisée en accessibilité universelle et notamment, dans la défense des victimes d’accidents corporels auxquelles elle apporte une expertise et une assistance dans l’adaptation de leur logement.
Mais plus largement, elle s’intéresse à la qualité d’usage dans l’architecture, dans laquelle la prise en compte de l’usager et de ses particularités, est au cœur du projet architectural et urbain : environnement et qualité de vie, la Santé / Bien-Être comme leitmotiv de création architecturale, deviennent des axes privilégiés d’investigation, comme la réalisation de projet innovant dans la Santé avec, à titre d’exemple, la rénovation du Château de la Porte Neuve et de son parc, en Centre de Vacances et de Répit pour les adhérents handicapés de la MGEN et leur famille.

︎En savoir plus
COULON Jane

Architecte DPLG et Maitre de Conférence TPCAU à l’École d’Architecture de Montpellier (ENSAM), Antenne de la Réunion. Titulaire d’un D.E.A. (EHESS et ENSAPLV) «jardins, territoires et paysages» qu’elle a soutenu sur la thématique de « L’appropriation d’un micropaysage », elle prépare actuellement une thèse sur la thème de « La Ville qui marche, une ville résiliente ? ».
Elle est aujourd’hui associée, au sein de son agence d’architecture Empreinte, à la Réunion. Elle initie des collaborations internationales et a participé à la création du réseau IONAS. Elle est membre du CA de l’ENSAM depuis 2015.


La recherche « La Ville qui marche, une ville résiliente ? » questionne l’entropie des villes, et cherche à savoir si le haut niveau d’imprédictibilité des tissus urbains est une des composantes de la ville durable.
C’est le concept de la ville qui se construit par sédimentation et qui agrège toutes ces composantes :  sociale, économique, géographique, formelle, paysagère, culturelle, etc…. qui sera au centre de ce travail. La ville à pied serait peut être une ville plus « environnementale », cherchant à réduire à la fois un certain étalement urbain, mais aussi les infrastructures dispendieuses. Serait-ce aussi une ville plus juste, plus démocratique, participative et de fait plus vertueuse. Le travail se nourrira de théorie mais aussi de pratique, au travers de ses actions pédagogiques et d’études de cas.

︎En savoir plus

DAHBI Malek

Architecte, Maitre de Conférence à l’antenne – La Réunion – de l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Montpellier. Membre de la CFVE à Montpellier et du conseil pédagogique de l’antenne. Il enseigne aussi l’architecture à l’école supérieure ingénierie de l’Océan Indien. Il collabore avec le CAUE 974 à la diffusion de projets engagés dans la voie du développement durable. Parallèlement, il pratique son métier de concepteur au sein de l’agence d’architecture CAZARCHI où sont abordées les questions relatives à la qualité d’usage du logement et au bioclimatisme.

Doctorat en préparation sur la question de l’enveloppe comme enjeu possible de la qualité d’usage de l’habitat.
Les processus de déformation, d’épaississement, d’anamorphose, d’altération, de distorsion, de dédoublement, de gauchissement, d’excroissance et autres  serait  une réponse spontanée et efficiente a l’inadéquation des logements aux modes vies actuels.

︎En savoir plus
DALBY Thomas

Architecte DE-HMONP, diplômé de l’Ecole d’Architecture de Montpellier (ENSAM), il a complété sa formation par une année de master au RMIT de Melbourne. Il a par la suite complété et renforcé ses acquis professionnels par diverses expériences à l’étranger telles que Dublin (Irlande) et Shanghai (Chine). En 2010, il crée avec 4 autres membres L’Atelier Vecteur qui se veut Laboratoire d’Idée, outil de transmission et de réalisation. En 2015 Thomas Dalby crée en parallèle l’Atelier Dalby Architectes. Depuis 2015, il est enseignant contractuel à l’ENSA de Montpellier.

C’est au travers de sa production expérimentale personnelle dans l’espace public, réalisée au cours des huit dernières années, qu’il explore ce dispositif comme laboratoire d’idées et outil de conception, pour s’ouvrir vers de nouvelles modalités de conception de projets architecturaux.
︎En savoir plus
DELGADO Daniel

Architecte DPLG, diplômé de l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Montpellier en 1996 (ENSAM), en 1999 création de l’agence d’architecture et depuis 2016 la SAS Agence Delgado avec Dorine Sénéchal. Enseignant contractuel à l’ENSAM depuis 2012, Maître de conférences associé à l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Montpellier en 2018, membre de l’Association Champ Libre et de la Maison de l’Architecture Occitanie Méditerranée pour le développement d’action de sensibilisation en Milieu scolaire et du programme Education Artistique et Culturelle.

D’après toutes ses expériences professionnelles en milieu scolaire notamment, il constitue un travail de recherches appliquées pour une Transmission d’une culture architecturale au grand public. C’est pourquoi ce travail de recherche s’appuiera sur plusieurs actions réalisées en milieu scolaire, expérimenté avec différentes associations pour la promotion architecturale avec le grand public, des enseignements et organisation d’événements de sensibilisation depuis plus de 10 ans, une publication théorique est l’objectif de ce Doctorat.
︎En savoir plus
GIROD Guillaume

Architecte diplômé de l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Grenoble en 2008, titulaire de l’Habilitation d’exercice de la Maîtrise d’Oeuvre en son Nom Propre obtenu en 2009. Maître de conférences associé TPCAU à l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture Montpellier ( Licence I et Master au sein de Métropoles du Sud).  Il est lauréat de plusieurs prix d’architecture.
Gérant de l’agence SPACES Architecture depuis 2011, il travaille sur des équipements publics et des études de définition stratégiques sur la mise en tourisme de sites remarquables. Il réalise actuellement la Maison de Santé de la Chapelle en Vercors, le projet de valorisation touristique du lac de Chambly, le Club House et les vestiaires du Chartreuse Rugby Club et le Centre Neige et Soleil.
Il est Maître de Conférence Associé au sein de l’ENSA Montpellier depuis 2018, et enseignant depuis 2011 au sein du même établissement.


De 2016 à 2018 il fait partie du consortium Européen KAAU ( Knowledge Alliance for Advanced Urbanism) au sein de l’ ENSA Montpellier en partenariat avec l’IAC de Barcelone et la faculté d’Architecture de Gênes. En 2012 il participe au World Architecture Workshop à Sendai. En 2015, 2016 et 2017 Il intervient en tant qu’invité au sein du cursus HMONP dans le cadre des sémainaires sur « jeunes pratiques ». En 2012, il est invité de la conférence « Et Après » organisé par l’ARPAL. En 2007 il participe au Seminaire «  New Tempelhof » au sein de Raumlabor à Berlin.
︎En savoir plus

ISZATT Annabelle

Architecte DPLG, Maitre de Conférence TPCAU à l’ENSA de Montpellier, elle obtient son doctorat en 2012 à l’EPFL sous la direction de Jacques Lucan. Elle enseigne la théorie architecturale et le projet depuis 2011. Elle est également associée au sein de l’agence d’architecture Zattnsat à Montpellier.

Ses recherches portent sur l’évolution typologique du logement collectif et des formes urbaines qui s’y associent. Parallèlement, elle poursuit depuis sa thèse un travail sur la composition des espaces funéraires, l’apparition de modèles qui permettent de révéler le rapport de ces espaces à la société et à la ville. Les deux champs, bien que d’apparence opposée, permettent une réflexion convergente sur deux aspects. D’une part, les modes de fabrication de la ville, de l’autre l’espace comme support de rituel, sacré ou domestique.

︎En savoir plus
JANNIN Stéphanie

Architecte DPLG de l’Ecole d’Architecture de Paris Belleville en 2004, elle est Maître de Conférence associée dans le champs TPCAU à l’Ecole Nationale d’Architecture de Montpellier et Membre de la Commission de la Recherche.

Engagée dans une démarche de doctorat, elle travaille sur les conditions de renouvellement de la Ville Africaine au XXIème siècle. Le point de départ de cette réflexion croise plusieurs données contemporaines : l’urgence du défi climatique, la croissance urbaine dans le monde en général et en Afrique en particulier qui devrait compter plus de 1,2 Milliards de citadins en 2050 et enfin la nécessité, pour endiguer la crise migratoire, d’une vision prospective des relations Nord/Sud autour d’un axe de coopération entre l’Afrique, la Méditerranée et l’Europe, sur la question de la Ville durable.
Son travail interroge la stratégie territoriale comme outil contemporain de réflexion et de mise en projet des territoires urbains africains, outil à la fois durable et adaptable, intégrant les caractéristiques naturelles intrinsèques du territoire.

︎En savoir plus
LAFOND Jérôme

Architecte DPLG Urbaniste, Maitre de Conférence à l’École Nationale d’Architecture de Clermont-Ferrand. Diplômé de l’ENSA de Clermont-Ferrand en 2006, il crée l’Atelier Jérôme Lafond en 2009 puis, il devient codirigeant de l’ATELIER LAFOND sas d’Architecture en 2017 associé avec Marion Lafond Architecte DE Hmonp. Les pratiques d’agence, d’enseignements et de recherches explorent la notion de la « Reterritorialisation ».

Ses recherches interrogent la notion de « Reterritorialisation » où l’acte de ‘’Construire’’ l’Architecture, au sens large du terme, est un ‘’Pré-texte’’ de lier ‘’l’Homme’’ à son « Territoire ». Nous nous confrontons de plus en plus à une « déterritorialisation » de la pensée de l’Habiter, où la production architecturale s’abstrait de son territoire au profit de la banalisation et de la perte du « désir d’Habiter » un territoire plus qu’un autre. Afin de réinterroger le paradigme actuel et d’« élever les consciences » vers de nouveaux modes d’Habiter, plus en harmonie avec son environnement, où le global agit sur le local et où le local se réapproprie l’identité subtile des lieux, l’axe de recherche par le projet s’appuie sur les travaux d’agence et la pratique d’enseignement.
︎En savoir plus

LEBUNETEL Nicolas

Architecte DPLG Urbaniste OPQU, Directeur et Enseignant du Mastère Spécialisé© Management de Projet Urbain Durable et Maitre de Conférence associé en TPCUA « Projet urbain et Architectural » à l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Montpellier depuis 2013, il a été également Intervenant au CNFPT-INSET du Languedoc de 2010-2015 « Notions d’Architecture et Structures Urbaines ».

Diplômé de l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Marseille Luminy en 1989, Il réside de 1989 à 1992 à Vienne en Autriche à l’occasion d’un projet de recherche mené sous l’égide du Ministère des Affaires Etrangères sur « La politique urbaine d’aménagement des espaces publics ».


Après différents partenariats et engagements professionnels en Allemagne et Autriche il fonde en 1992 à Montpellier l’agence d’architecture et d’urbanisme RK-NL devenue Lebunetel+Associés depuis 2003. Il est de 2012 à 2016 Président, puis depuis 2016 vice-président de l’Association des Professionnels des Urbanistes du Languedoc Roussillon - Urbanistes Occitanie Méditerranée.

Les pratiques professionnelles de l’agence et d’enseignement se concentrent sur les territoires de la Ville interrogeant sans relâche depuis 1992 les questions de la Ville Durable sollicitant l’itération permanente entre culture architecturale et urbaine et pratiques citoyennes. ︎En savoir plus


PERCEBOIS Mathieu

Architecte DPLG et Architecte Associé de la SARL d’architecture PCO créée en 2004, au sein de laquelle il réalise des opérations de maîtrise d’oeuvre architecturale.
L’Agence suit la courbure de la Transition Numérique depuis sa création, et de manière exponentielle depuis 2015 avec l’intégration des outils BIM dans sa démarche de conception.
De la pratique du BIM Management, à l’accompagnement de Maîtrise d’Oeuvre ou d’Ouvrage dans la mise en place de processus, en passant par des réflexions de R&D auprès d’Entreprises de Construction, l’enjeu est celui de la transversalité et de la pluridisciplinarité.
En parallèle, il est enseignant STA au sein de l’ENSAM depuis 2016 rattaché à l’enseignement des Outils Numériques et complété d’interventions en Studio d’Architecture.
Ses axes de réflexions s’orientent depuis la pratique du Numérique vers son implication sociétale.
L’Architecture est la grille de lecture qui peut permettre de concrétiser la Transition et de dépasser les
labellisations. Le Projet est une synthèse et un outil d’appréhension.
La notion plus spécifique d’Intelligence Artificielle est nodale, entre autres comme croisement utopique et
technologique. Il y a un enjeu de définition et de positionnement de ce type de notion en dehors des
approches uniquement progressistes.
La transversalité culturelle, technique et historique du Projet d’Architecture doit être un vecteur d’analyse et
de compréhension.
PIMAS Jordi

Architecte DPLG, diplômé de l’Escola Tècnica Superior d’Arquitectura de Barcelona en 2010. Il est maître de conférences titulaire à l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Montpellier. Depuis 2011, il est architecte associé dans l’agence d’architecture STUDIO 1984 à Paris. L’agence aborde la maitrise d’œuvre au quotidien comme une pratique ouverte et expérimentale, capable de réinterroger l’imaginaire collectif sur l’aménagement du territoire.


Ses recherches interrogent le rôle que le projet architectural et urbain, doit jouer dans l’évolution des territoires littoraux de la côte méditerranée française. Le réchauffement climatique et ses conséquences sont aujourd’hui unanimement reconnus, les phénomènes naturels caractéristiques des territoires littoraux et le dérèglement des écosystèmes littoraux se sont intensifiés. Face à ce nouveau scénario marqué par l’urgence des évènements, la relation des sociétés aux milieux littoraux nécessite d’être réinterrogée.

︎En savoir plus

RAMIREZ Marina

Architecte DPLG, diplômé de l’Escola Tècnica Superior d’Arquitectura de Barcelona. Elle est maître conférences associée dans le champ TPCAU à l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Montpellier. Depuis 2011, elle est architecte associée dans l’agence d’architecture STUDIO 1984.



Ses recherches interrogent les nouvelles obligations règlementaires mises en place ces dernières années en ce qui concerne la gestion de l’eau en milieu urbain et d'analysent l’influence qu'elles ont sur la production architecturale et le développement de nos villes.

︎En savoir plus

RÉHAULT Jean

Architecte DPLG, diplômé de l’Ecole Nationale d’Architecture de Paris La Villette. Il est maître conférences à l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Rennes, il a enseigné à l’ENSAM de 2006 à 2019. Depuis 2011, il est architecte associé dans l’agence d’architecture STUDIO 1984 à Paris.
Il travaille actuellement sur un projet de recherche : « Le projet d’architecture comme levier d’évolution de la culture constructive et de l’économie de la construction face aux enjeux de la crise écologique ». Son projet de recherche est basé sur l’idée que chaque projet est une occasion unique d’explorer la relation dialectique entre la culture architecturale, la culture constructive et l’économie. La fin du « grand récit » du modernisme, articulant culture constructive industrielle, renouvellement des formes architecturales et espoir d’émancipation par la technique rend ce rapport plus difficile à saisir. Pour autant l’interdépendance entre l’évolution de la culture architecturale et celle de l’économie de la construction reste motrice dans les mutations de la pratique du projet.

︎En savoir plus


SÉNÉCHAL Dorine

Architecte DPLG, diplômé de l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Montpellier en 1998 (ENSAM), en 1999 lauréat du Concours international d’architecture Europan Dom « habiter la ville outre-mer » Ville de St Pierre de la Réunion avec Elodie Nourrigat Jacques Brion et Daniel Delgado. De 1999 à 2012, elle a été chef de projet au sein des agence A+ architecture et Antoine Garcia Diaz. Après plusieurs années de collaboration elle s’associe avec Daniel Delgado en 2016, créant ensemble SAS d’architecture Agence Delgado. Depuis 2015, elle enseigne en tant que contractuelle à l’ENSAM. Reconversion, réhabilitation, réutilisation, recyclage, transformation, mutation, l’adaptation des sites et des bâtiments délaissés de leurs fonctions de production industrielle se place au cœur de vastes questions, au-delà de la simple conservation historique, allant de l’échelle du bâtiment à celle du territoire et de la recomposition du tissu urbain. La reconversion s’est imposée comme une démarche susceptible de préserver des valeurs de témoignage de ce patrimoine et s’est agrémentée depuis de la reconversion semble constituer l’un des quatre grands enjeux auxquels ce patrimoine se trouve confronté en ce premier quart du XXI ème siècle. Si cela semble aujourd’hui communément acquis, apparait un nouveau questionnement sur ce que l’ère de la consommation de masse a produit, à savoir les zones commerciales apparues dès le début des années 60.
︎En savoir plus

SOTO Pierre

Architecte DPLG, diplômé en 1990, de l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Montpellier (ENSAM). En 1998, il est titularisé en tant que Maître de conférences à l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Montpellier et intervient dans le champs TPCAU mais aussi en Design industriel par le biais de workshops et d’intensifs, enseignement qu’il initie à l’ENSAM. Il est également co-responsable pédagogique du Mastère Spécialisé « Environnement de vie, architecture et santé » à l’ENSAM. Il crée en 1990 un atelier d‘architecture et de design à Montpellier, puis s’associe en 2011 avec Axelle BOURDEAU et fonde la sarl Atelier d’Architecture Axelle Bourdeau & Pierre Soto.
Paraplégique à la suite d’un accident de la circulation en 1981, il est naturellement préoccupé par l’intégration des personnes handicapées : ses études s’orientent dans un premier temps sur la mise au point d’aides techniques et d’outils juridiques au service des personnes handicapées. C’est ainsi qu’il impulse à l’ENSAM une réflexion sur le statut de la personne handicapée dans la société et imagine un cours spécifique à l’accessibilité pour tous. Parallèlement, à son métier d’architecte, il conçoit un fauteuil roulant innovant, à la fois léger, pliable, facilement transportable et esthétiquement discret. Il dépose plusieurs brevets à cet effet et construit une première série de prototypes. Ses travaux seront récompensés par de nombreux prix et publications.

︎En savoir plus
ZAKARIAN Stanislas

Architecte DPLG et Architecte Conseil d’Etat, diplômé de l’ENSA Marseille et doctorant en architecture et géographie à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne depuis 2015. Il est maître de conférences VT à l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Montpellier depuis 2020.
Après des expériences enrichissantes à Genève, Paris et Barcelone, il créait en 2009 l’agence Zakarian-Navelet à Marseille avec Olivier Navelet. Engagé dans le débat disciplinaire, Stanislas Zakarian fut vice-président du syndicat des architectes des Bouches-du-Rhône de 2014 à 2016.

En 2015, il engage une thèse dans le champ de l’urbanisme critique : « Marseille, ville à vendre ? Régénération urbaine et tourisme, les leviers d’une mise-en-désir ». Il pose une problématique transversale qui questionne les effets urbains de la mise en tourisme d’une ville portuaire méditerranéenne.
︎En savoir plus

HAMERMAN David
Architecte.
MOREL Julie
Architecte DE.
LE BOUVIER Brice
Architecte DPLG.




MEMBRES ASSOCIÉS

BLAIN Catherine

Architecte (Université de Montréal, 1990) et docteur en aménagement et urbanisme (Université Paris 8, 2001), elle est ingénieure de recherche du Ministère de la culture depuis 1997 (d’abord LADRHAUS/Ensa de Versailles, puis LACTH/Ensap de Lille depuis 2012). Elle est membre de Docomomo (France et international), de l’Association d’Histoire de l’architecture (AHA, vice-présidente) et de la Société française d’histoire urbaine (SFHU), de l’European Architectural Historian Network (EAHN) et d’Héritage Montréal (Québec).

Enseignante à Lille au sein du séminaire de recherche « Archéologie du projet » (Master), qui interroge l’histoire récente à l’aune des composants du second œuvre, elle y co-encadre des doctorats et prépare actuellement une HDR. À Montpellier, elle collabore aux recherches et enseignements de Laurent Duport, notamment dans le Mastère spécialisé « Architecture et patrimoine contemporain ». Élaborées autour de sa thèse sur l’Atelier de Montrouge (1958-1981), ses recherches, interventions et publications portent principalement sur l’architecture et de l’urbanisme en France depuis 1945, et s’intéressant de plus près aux projets et théories du Mouvement Moderne, à l’histoire des villes nouvelles et à la sauvegarde du patrimoine. ︎En savoir plus
MALAQUIN Pauline

Architecte DE-HMONP, diplômée de l'École Nationale Supérieure d'Architecture de Montpellier, en France. Suite à son échange international franco-japonais à Sendai en 2013, soit un an et demi après le tsunami qui a ravagé la côte Ouest du Japon, elle s’intéresse aux stratégies de résilience aux inondations, explorant des méthodes d’intégration de l’eau dans les zones urbaines. En 2016, elle effectue un semestre à UC Berkeley, afin de suivre des cours sur l’hydrologie, la gestion de l'eau et sur la durabilité environnementale. Aujourd’hui, Pauline est inscrite comme doctorante à l’Université de Gênes (UniGe) en Italie, sous la direction de Manuel Gausa, en collaboration avec Elodie Nourrigat.



Son expérience professionnelle l’amènera à vivre à Tokyo, New York, San Francisco et Londres où elle sera impliquée dans de nombreux projets commerciaux comme le Google Campus en Californie, les bureaux d’Instagram à Manhattan et le centre de recherche de l’université de Stanford mais aussi dans la construction d’infrastructures temporaires pour des festivals, notamment Burning Man dans le Nevada, ou Glastonbury en Grande Bretagne.

Actuellement à Londres depuis 2017, Pauline continue ses recherches sur l’architecture résiliente. et temporaire. Après avoir passé plus d’un an à travailler pour l’agence BACA Architects, spécialisée dans la construction de maisons et d’infrastructure flottantes, Pauline travaille aujourd’hui comme associée dans l’agence The Place Bureau, qui tire son expertise de la conception culturelle, la recherche urbaine et de la construction spatiale temporaire pour définir de nouvelles réalités pour des lieux du monde entiers. En utilisant des stratégies narratives, Pauline apporte des perspectives alternatives au développement des villes, de quartiers et de destinations, permettant d’imaginer des lieux avec plus de perspicacité, d'imagination et de durabilité.

︎En savoir plus
PIERSON Marine
Architecte.

STAGIAIRES
COUAILHAC Chloé
2021 - Étudiante M2 - ENSAM
AHLEM BENNACER Fadia
2021 - Étudiante M2 - ENSAM
BAGNOLI Roméa
2021 - Étudiante M2 - ENSAM
LAHONDE Romain
2020 - Étudiant M2 - ENSAM
MATIVAL Michel
2019 - Étudiant M2 - ENSAM


︎ Accueil
GRF HITLab - ENSAM
176 rue de l’Espérou - 34093 Montpellier cedex 5
Nous contacter :  hitlab[@]montpellier.archi.fr
︎  ︎